Qui n'a jamais vu le soleil éblouissant sur une plage ? Si le soleil procure pendant les vacances d’été une augmentation de hausse du morale des Français. 

 

Par contre, les UV qu’ils dégagent sont très nocifs pour notre vision “Les ultraviolets (UV)” abîment la surface oculaire pouvant provoquer une kératite (inflammation de la cornée), rappelle un docteur membre du conseil d'administration de la Société française d'ophtalmologie (SFO). Comme on a du mal à percevoir le niveau des UV qui diffère de l'ensoleillement puisqu'ils passent à travers les nuages, alors il faut porter des lunettes de soleil dès qu nous sortont dehors.” Une préconisation d'autant plus vraie pour les plus jeunes. “Les enfants ont un diamètre pupillaire plus large que celui des adultes, ils sont donc bien plus sensibles aux UV.”

À chaque vision, sa solution. Si vous ne portez pas de correction de vue, la médecine recommande le port de lunettes de soleil avec filtre UV ; si vous portez déjà des lunettes, ajoutez-y des sur-lunettes polarisées ; quant aux personnes qui n’ont pas de problème de vue ils ne sont pas exemptés de lunettes de soleil pour protéger leur yeux de la dégradation visuelle que le soleil engendre bien au contraire. Idem pour les porteur de lentilles, une protection anti UV n’est pas superflu.

 

Coup de soleil oculaire

 

Une protection d'autant plus indispensable si vous êtes en altitude où l'intensité des UV augmente de 2% tous les 100 de dénivelé. Là, les UV frappent la cornée de manière directe ou indirect — reflet du soleil sur la neige, l'eau ou la roche — et peuvent provoquer un “coup de soleil de la vue” également appelé une “ophtalmie des neiges”. “Il me semble en voir de moins en moins, car les gens font davantage attention, Cet accident apparaît lorsqu'on ne s'est pas protégé des UV — notamment avec des lunettes de soleil —, en présence d'un air sec et de vent.” Un mal qui peut également frapper les randonneurs l'été. Certains professionnels du secteur de la lunetterie des montagnes recommandent en haute montagne l'usage de lunettes de catégorie 4 qui filtre jusqu'à 97% de la lumière avec des caches ainsi qu'une deuxième paire de lunettes de même indice de protection.

 

Il y a 5 indices de protection :

  • 1 catégorie pour l’esthétisme

  • 2 catégorie de Léger ensoleillement

  • 3 catégorie d’ensoleillement intense (plage, ville, conduite …)

  • 4 catégorie d’ensoleillement extrême (Alpinisme, randonnées…)

 

Ce désagrément survient davantage chez les personnes ayant naturellement les yeux secs. “Si cela vous arrive il faut se protéger immédiatement avec des lunettes de soleil et appliquer des larmes artificielles de préférence sans conservateur, explique un ophtalmologue En plus il est également possible de stimuler son film lacrymal en effectuant un massage des paupières que l'on a préalablement chauffées avec les mains ou une serviette chaude.”

Pour cette ophtalmologue ce n'est pas seulement la douleur oculaire qui doit pousser les patients à consulter, mais la baisse de la vision. “Si la vue se dégrade il faut aller voir un ophtalmologue en urgence, car cela peut être une ophtalmie (inflammation de l’œil ou un abcès) qui débute”, prévient-elle. Cela peut entraîner une diminution irrévocable de la vision s'il est mal placé. Là aucune lunette ou lentille ne pourra rattraper le coup. D'où l’intérêt grandissant de porter des lunettes de soleil dès le plus jeune âge jusqu’à l’âge adulte dès les premières apparition des rayons solaires.

2875b.jpg

Lunettes Clea Ricci. Découvrir notre collection catégorie 3 UV 400 100% protection intense de matériaux recyclés

Élégant tout en se protégeant